Tourisme : Décryptage des objectifs et des actions du gouvernement

L’année 2017 est placée sous le signe de la reprise pour la Destination France. Avec 88 millions de touristes attendus d’ici la fin de l’année, les acteurs du tourisme se réjouissent et le gouvernement commence à imaginer 2020. Ainsi, le 26 juillet dernier, le premier conseil interministériel du tourisme a eu lieu sous la présidence du Premier Ministre. Ce conseil a défini les objectifs du gouvernement pour le tourisme : atteindre les 100 millions de touristes étrangers et les 50 milliards d’euros de dépense touristique en 2020.

2017-10-23T00:00:00+02:00

Afin de mettre en œuvre les actions nécessaires à la réalisation de ces objectifs, le Conseil de Pilotage du Tourisme (CPT) s’est tenu le 10 octobre 2017. On en sait donc plus sur les actions qui seront mises en place.

Une des priorités du gouvernement pour remplir ses objectifs est la promotion. En effet, le CPT pointe du doigt la nécessité de sensibiliser la clientèle internationale à la qualité de la Destination « France ». En particulier, Jean-Yves Le Drian compte mobiliser le réseau diplomatique ainsi que l’opérateur Atout France pour y parvenir. De plus, le gouvernement souhaite mettre l’accent sur une force reconnue de la France : la gastronomie. Véritable vitrine inscrite au patrimoine national de l’UNESCO, il s’agit d’un atout incitant de nombreux touristes chaque année à venir visiter l’hexagone.

Le CPT met également en avant l’importance de l’accueil que nous réservons aux touristes étrangers. Afin de l’améliorer, plusieurs mesures ont été décidées dont une diminution du temps d’attente aux aéroports pour les contrôles d’identité grâce à des hausses d’effectifs, et à l’accélération de la mise en place de nouvelles technologies. De plus, des mesures incitant le développement de l’accès aux handicapés dans les structures touristiques, via notamment l’association Tourisme & Handicap, verront bientôt le jour. Enfin, le Conseil envisage la mise en place d’une campagne de promotion pour la marque « Qualité Tourisme »*.

Le dernier axe de réflexion porte sur l’investissement. Et sur ce point, le conseil ne pense pas se tromper en aidant les incubateurs et start-ups du secteur touristique afin de faciliter l’émergence de nouvelles offres touristiques. L’objectif sur ce point est d’avoir une dizaine de structures créées d’ici fin 2018.

Ces objectifs sont très prometteurs, pourtant la question du financement doit être posée. Ainsi, l’Etat souhaite dégager collectivement 1€ par visiteur étrange, soit 100 millions pour 2020. L’objectif est en fait d’accroître significativement les moyens dont dispose l’agence Atout France (acteur central du projet). Pour entrer dans le détail de 2018, Atout France bénéficiera de 32 millions d’euros de l’Etat ainsi que de l’argent provenant des partenariats de l’agence, soit un budget global de 70 millions d’euros. A titre de comparaison, ce budget est inférieur de 10 millions à ceux de nos voisins espagnol et portugais. Le CPT a d’ailleurs mis en place une « mission d’information sur le financement de la promotion du tourisme » qui devra trouver les moyens de structurer l’effort collectif ainsi qu’accroître le nombre et la dimension des partenariats d’Atout France.

*La Marque Qualité Tourisme sélectionne et fédère sous un même symbole les démarches qualité engagées pour la satisfaction des touristes. Il s’agit donc d’un signe de reconnaissance permettant d’établir une relation de confiance entre le touriste et l’établissement. L’obtention de la marque est conditionnée par le succès d’une démarche qualité très complète et un contrôle est effectué tous les trois ans sous forme de visite mystère.